Inconnu de votre serviteur jusqu'à très récemment, le label Clapping Music aura frappé très fort en très peu de temps. Le Yes or No du lyonnais (!) François Virot d'abord, puis les excellents albums de Lauter (The Age of Reason) et Centenaire (The Enemy), ont prouvé que la France pouvait produire une musique folk anglophone de qualité, loin des sentiers battus et des lieux-dits. Ces gens-là savent découvrir les vrais talents puisqu'ils auront été les tous premiers à reconnaître ce blog en me proposant d'écouter leur disques ;-)

Peine perdue, puisque plusieurs mois après avoir reçu leurs disques je n'ai toujours pas écrit la moindre ligne sur la question. La sortie française de Yeti Lane, premier album du groupe du même nom me force à essayer de réparer cette erreur. Même si des quatre disques du label que j'ai eu l'occasion d'écouter, c'est malheureusement celui qui m'a le moins marqué.

Qu'on ne s'y trompe pas cependant, ce Yeti Lane est très très loin d'être désagréable. Il est même largement au dessus de la moyenne en ce qui concerne les productions françaises récentes (bien meilleur que Yodelice par exemple). Il lui manque simplement l'ambition qui faisait tout la saveur de The Enemy de Centenaire. Ou la pointe de folie qui rendait Yes or No mémorable. Il manque peut-être une voix vraiment marquante. Celle de Ben (ancien Cyann & Ben apparemment), trop timidie, manque malheureusement de relief. Il manque ce petit quelque chose qui fait vraiment décoller un morceau. C'est d'autant plus dommage que la musique de Yeti Lane est pleine de bonnes idées. Un patchwork de bonnes idées, entre collages de sons, variations de styles et d'ambiance et changement de rythmes. L'inaugural First Rate Pretender, qui rate le très bon d'un rien, ou le lancinant Think It's Done en sont de parfaites illustrations.

Après un coup de mou en milieu d'album, Yeti Lane garde son meilleur titre pour la fin avec un Lonesome George très pop, qui laisse penser que le groupe pourrait connaître un avenir radieux s'il arrive à se libérer totalement et à lâcher les chevaux.




Trois morceaux, dont Lonesome George, sont en écoute sur le Myspace du groupe.

3 commentaire(s):

KMS a dit…

Voilà, la 2ème moitié est bien mieux.

Anouck a dit…

que signifie le (!) à côté du "lyonnais" ?

signé : une lyonnaise (!) mais fan de clapping music aussi alors on est pas trop fachés.

Paul C. a dit…

Je suis plus ou moins lyonnais aussi ;-)