Cette rubrique n'a pas pour vocation d'être uniquement un rassemblement d'anecdotes. Vous pouvez en trouver aussi facilement que moi en d'autres lieux (restez quand même, on sait jamais...).

Pour la chanson qui nous intéresse aujourd'hui, Ohio (pour ceux qui suivent), ça va comment même être dur de passer à côté. Car la chanson elle-même est une sorte d'anecdote. Au sens, où elle n'apparaît sur aucun album solo (hors best-of) du Loner. En fait techniquement, c'est même une chanson de Crosby, Stills, Nash & Young. Mais bon, c'est bien parceque les trois autres traînaient dans le coin et étaient là pour rajouter un peu de guitare et faire les choeurs. Il faudra même attendre 3 ans pour la voir enfin apparaître sur disque dans sa version studio et la compilation So Far du quatuor, en 1974.

Anecdotique aussi, au sens de basé sur un fait divers. 1971 donc (vous le saviez, vous aviez fait la soustraction). 4 mai pour être exact, la garde républicaine tire pendant une manifestation d'étudiants à Kent State University, dans l'Ohio. Bilan : 4 morts, 9 blessés (pour les détails, c'est ici ou (merci KMS)). Neil Young lorsqu'il apprend la nouvelle se saisit de sa guitare et écrit un tube, qu'il enregistre immédiatement avec ses comparses. Comme ça, ça fait un peu opportuniste. Réflexion faite, ça l'était. Ce lui fut reproché, sans doute à juste titre. Comme si aujourd'hui quelqu'un se faisait de l'argent sur une disparition ou une catastrophe. Ah, on me dit que ça se fait toujours...

Ce que la chanson perd sur le plan éthique, elle le gagne en immédiateté. On sent une urgence et une colère assez difficile à feindre dans la voix de Neil. L'émotion dans les coeurs finaux de David Crosby est plus que palpable. Et que dire de cette montée en puissance à la rythmique presque chaloupée qui se termine par le rugissement des voix et des guitares ? "Rich hippies... making money off of something horrible... that they didn't get" diront de la chanson les membres de Devo (deux d'entre eux étant étudiants à Kent State au moment du drame). On ne peut pas leur donner tort. Mais si tous les vieux hippies qui décident de se faire du blé sur un drame ou un décès le faisaient de cette manière, la musique ne s'en porterait pas plus mal.



Crosby, Stills, Nash & Young - Ohio (via Spotify)


Et pour mon anecdote à moi, la chanson a été écrite à Pescadero, en Californie, à quelques miles de l'endroit où j'ai passé mes vacances l'année dernière.

4 commentaire(s):

KMS a dit…

Toute l'histoire du 4 mai 70 )à la Kent state university :
http://lhistgeobox.blogspot.com/2008/11/115-crosby-stills-nash-and-young-ohio.html

KMS a dit…

Oh j'aurais pu faire un beau lien.

M.AUGRIS a dit…

Merci pour le lien.
Je ne suis pas sûr qu'on puisse qualifier l'évènement de "fait divers". Le massacre a une portée politique et sociale importante dans une décennie plutôt agitée.
Bonne continuation
E. Augris

Paul C. a dit…

Effectivement. La tournure fait d'actualité serait peut-être moins ambigüe.