Je n'ai jamais mis les pieds en Ontario. Pourtant je pense connaître plus de groupes dans cette région que dans n'importe quel autre partie du monde. Pas n'importe quels groupes : des bons, beaucoup, des inoubliables, plusieurs.
Tous semblent partager une caractéristique commune : des chansons "bigger than life", entre joie d'être en vie et envie d'en profiter coûte que coûte - ça pourrait ne pas durer. "Il chante comme si sa vie en dépendait" est un vilain cliché auquel il convient de tordre le cou, mais auquel on ne peut s'empêcher de penser pour un certains nombres de ces artistes.

Prenez l'exemple de The Rural Alberta Advantage : qui aurait pu penser que vanter les avantages de grandir dans un petit village reculé puisse être si excitant ? Les titres les plus épiques de Hometowns (Drain the Blood, Frank AB, Dont' Haunt This Place) sont joués comme si le Canada menaçait d'être rayé de la carte dans la minute qui suit. Les détracteurs de cette catégorie d'indie rock y trouveront du grain à moudre, on se réjouira que les canadiens aient remis au goût du jour l'adjectif épique, cloué au pilori après trop d'années de symphonies progressives. Même à la guitare acoustique, leur reprise de Eye of the Tiger vous pousserait à attaquer un hippopotame à mains nues.







Comme Broken Social Scene en a profité pour révéler les détails de son nouvel album et Do Make Say Think pour me retourner la tête, en bon journaliste d'investigation (...), j'ai décidé d'en savoir plus. Quelques chose dans l'eau de la région ? Des retombées radioactives ? Des araignées mutantes dont la piqûre vous transforme en musicien ? J'ai donc recruté une envoyé spéciale en Ontario pour mener l'enquête. Scoops et révélations à venir. Stay tuned!

3 commentaire(s):

Erwan a dit…

Tiens ça fait un moment que je ne l'ai pas écouté celui-ci (bah ouais t'as deux ans de retard :p)

Pour l'enquête je crois qu'il faut élargir au Canada tout entier tant le taux de bons groupes au km2 semble supérieur à la normale dans ce pays!

Paul a dit…

Je sais pour le retard, j'ai redécouvert le groupe avec la reprise d'Eye of the Tiger :p

Et l'enquête ne devrait pas se limiter à l'Ontario...

n.m.h a dit…

L'enquête ne se limitera surtout pas à l'Ontario!

Si jamais Paul se met à publier la première édition, on va bientôt découvrir Halifax et ses environs... ;)