Pendant 4 ou 5 ans j'ai honteusement négligé Phoenix. Sans aucune excuse. A vrai dire, If I Ever Feel Better m'a toujours énervé. Mais je ne savais pas que c'était d'eux.
Trop versaillais peut-être ?


Et puis 2009. Annonce de la sortie d'un nouvel album. Nouvelle chance pour moi.

23 février 2009. Premier single : 1901. . Écoute en boucle du single.

5 avril 2009. Gueule de bois. Phoenix passe au Saturday Night Live et joue Lisztomania.

6 avril 2009. Coup de foudre sur Too Young (apparement au générique de Lost In Translation, que je n'ai jamais vu).

8 avril 2009. Achat compulsif des trois albums.







Pour info, Wolfgang Amadeux Phoenix, leur nouvel album sort le 25 mai. Quelque chose me dit que cette fois, je serai là.

2 commentaire(s):

marc a dit…

+1 ! J'ai les 3 albums aussi. Avec une grosse préférence pour It's never been like that, mais y'a des petits bijoux sur les autres aussi.

J'ai pas trop accroché sur le live par contre, faudrait que je réécoute.

(et au passage, merci pour Lali Puna dans la playlist, je connaissais pas)

a+

Marc (dSS)

Bideubelyou a dit…

Ah c'est marrant j'aurais pu écrire exactement la même chose que toi: négligé pendant cinq ans, If I evre feel better m'énervait grave, Everything is everything aussi, et découverte incroyable en mai 2009 de WAPhoenix que j'écoute encore aujourd'hui (presque) sans lassitude. Je vais même les voir à l'Olympia.
Bref, ma conclusion: ils se sont bonifiés.
La bise,
B.